Et si.. lorsque le Foxy le renard argenté attaque pour la seconde fois Luffy est son équipage, certaine chose s'était passé différement. Et que malgré leur victoire facile sur ce capitaine particulièrement prétentieux, certaine " séquelles" restaient chez deux membres de l'équipage au chapeau de paille ?

Zoro et Dragon

 

Chapitre 1:

La zone climatique dans lequel le vogue Merry venait d'arriver semblait estival. Un ciel clair illuminait la journée  et s'étalait à perte de vu alors qu'une légère brise chassait le moindre nuage qui auvaient l'idée sogrenu de gâcher cette belle journée.  Un soleil chaud et brûlant brillait avec arogance dans les cieux azure, alors que dans la mer le bruit régulié du bateau fandant les vagues se faisait entendre en de léger clapotis.

Cela faisait plusieurs jours que les fameux pirates d'EastBlue avait eu la joie de se débarasser pour la seconde fois de l'emcombrant équipage du renard argenté. Fatigué de supporter les imbécilités et autre réplique ridicule et prétentieuse de se drôle de zigoto qu'était foxy. Les mugiwara ne fûrent pas fâché de ne plus voir l'étrange face de ce capitaine, sournois. De tous leurs coeurs chacun espérait en leurs fort inétrieur ne plus avoir à faire à ce sale type !

Un calme relativement étonnant régnait sur le vogue merry, ce qui il fallait le reconnaitre était pour le moins surprenant pour pas dire, toute à fait inédit. Le vent bien que présent faible et agréablement chaud transportait dans son souffle une subtil odeur saline.

Robin l'archéologue et historienne de l'équipage, s'était confortablement installé sûr une chaise longue aux rayures bleu et blanc et lisait avec passion un ouvrage qu'elle avait récemment acqui. De temps à autre ses longs yeux bleu se relevaient pour admirer pendant un bref instant l'horizon avant de se remettre à son activité favorite. Ses long cheveux noir à cette faible brise chaude qui soufflaient occasionnellement, ondulaient joliment et flottaient avec élégance et souplesse. Cela pourtant la forcait parfois à les controler à l'aide de l'une de ses mains afin qu'ils ne passent pas devant ses yeux et ne trouble ainsi sa lecture.

De son côté la jolie navigatrice malgré ce temps radieux s'était enfermé dans sa cabine et s'adonnait à l'une de ses plus vieilles passions, à savoir la cartographie. A l'aide de ses notes mais aussi de son excellente mémoire, la jeune fille tracait et dessinait avec précision et habilité les dernières îles où le bateau avait dû faire escalle pour se ravitailler un peu.

Ce qu'elle avait apprécié par dessus tous lors de ces quelques jours de tranquillité, c'est que justement pas un pépin, pas une galère, pas la moindre aventure n'était venu semer la pagaille au sein de l'équipe. Oh bien entendu, son capitaine comme à chaque fois s'était fait remarqué, par ses réflexion et parole maladroite ainsi que par son appétit dantesque, qui avait quelques peu attiré l'attention des villageois, mais cela resté anecdotique. Il y avait aussi le fait, que pour ce qui lui semblait être la millionème fois, Zoro s'était paumé en pleine forêt , malgré les hauts murs de protections entourant la dernière ville qu'ils avaient visité. Néanmoins le fait qu'ils avaient dû tous partir à sa recherche avait été en somme la seule réelle aventure, qu'ils avaient vécu. Enfin si on pouvait appeler ça ainsi.

Une journée calme, n'était pas se qui correspondait le mieux à Luffy , pourtant ce dernier restait silencieux , pas un rire , pas une réplique, pas une blague pas le moindre, " j'ai faim" ne sortait de sa bouche ! Assis sur la rambarde une canapéche à la main, la tête du capitaine oscillait dangereusement d'avant en arrière faisant parfois se tendre en un angle étrange son cou en caoutchouc. Et cela faisait déjà quelques minutes que cet étrange comportement perdurait. Avec un semblant d'inquiétude, Ussop qui avait juste que là gardé les yeux rivé sur l'océan dans l'espoir d'attrapper une proie énorme, s'arracha de sa contemplation pour se pencher légèrement en avant. Avec curiosité il se demandait pourquoi son compagnon de pêche, de jeux, et autre bêtises en tous genre agissait ainsi.

Les yeux fermés une bulle énorme sortant de l'une de ses narines Luffy avait fini par s'endormir.
- Réveille-toi abruti, hurla Ussop, on lui donnant une grande claque dans le dos.
- Hein... répondit bêtement Luffy s'en vraiment réagir au coup qu'il venait de recevoir.

Au même instant une sorte de tornade blonde sortie de la cuisine, se tortillant sûr lui même avec dans sa mains droite un plateau chargé de rafraîchissement , pour l'équipage. Son habilité était telle que malgré ses mouvements précipité et un peu désordonné, son plateau ainsi que la multitude coupe colorés qui le surplombait ne bougé pas d'un seul petit millimètre.

Après avoir servi sa charmante mais non moins caractériel Nami, Sanji ressortit après s'être fait éjecté manu militari, comme un malpropre. Les flatteries et autre habituel déclaration n'avait à cet instant précis et comme toujours rien d'agréable aux oreilles de la navigatrice, qui préférée - et de loin- s'occuper de ses cartes plutôt que de son encombrants compagnon de voyages. Loin d'être vexé par cela, le cuisto porta alors son attention sûr Robin et la servi à son tour, non sans flatter la beauté de cette dernière. C'était souvent ainsi qu'agissait le chef cuisinier,  passant de l'une à l'autre sans jamais savoir la quel des deux avaient sa préférence.

- Comme tu es belle lorsque tu lis Robin d'amour, Avait-il déclaré, les yeux en coeur, cigarette à la bouche, l'air...un peu niai.

Dans un jolie sourire la jeune femme le remercia après avoir goûté la délicieuse boisson, avant de se plonger à nouveau dans sa lecture.

Un profond reniflement de mépris se fit très vite entendre à cette tirade pleine de guimauve, et autre chose du genre qui revulsait le capitaine en second de l'équipage ! Si il y en avait un sûr le vogue merry qui ne supportait pas ce genre de trucs mièvre et autre débilité du même calibre, c'était bien Zoro. Ce dernier qui avait enfin terminé son intensif programme d'entrainement  s'était installé contre le mat, les bras croisés derrière la tête bien décidé à récupérer son énergie, dans l'une de ses longues sieste dont il avait le secret. Le soleil était si chaud en ce jour, le temps si agréable, et calme qu'il ne mettrait pas bien longtemps avant de partir dans le monde des rêves. Du moins c'est ce que le jeune homme espérait.

- Un problème..tête de gazon, gronda soudainement Sanji l'air mauvais, le visage soudainement revêche.

Le dénomé têt de gazon se contenta d'hausser les épaules, et de jeter un regard noir et méprisant à son vis à vis, avant de chercher à nouveau à s'endormir. C'était certainement pas la première fois qu'il entendait le Cook balancer se genre d'ânerie, mais comme souvent cela l'énervait et l'agacait au plus haut point de l'entendre débité de telle parole. Comme si chaque flatterie faite au membre féminin de l'équipage lui avait écorché les oreilles, comme si cela avait été aussi désagréable que des ongles griffant un tableau noir. En son fort intérieur, Zoro ne comprenait pas pourquoi Sanji agissait ainsi, bien entendu s'était un homme galant, enfin c'est ce qu'il prétendait ! Mais le sabreur voyait cette soi-disante qualité comme un défaut. Plus d'une fois il s'était retenu de lui dire, qu'un jour il finirait par crever à cause de cette soi-disante galanterie dont il était si fière.

Et puis plus d'une fois Sanji s'était ridiculisé dans le but, de faire plaisir à ses demoiselles, où plutôt à Nami, car Robin ne s'était jamais servi du cuisto comme d'un larbin. Au moins elle, elle savait le respecter en tant qu'être. Mais le voir se rabaisser sans en avoir honte dans le seule but de faire plaisir à Nami, l'avait indigné plus d'une fois.

Un grognement en guise de réponse à l'intention du Cook passa les lèvres de Zoro.
- Si t'as un problème dis-le sabreur de mes deux,  insista le blond.
- Il y a que tu m'empêches de dormir, avec tes propos débile ! Alors vas voir ailleurs si j'y suis ! Répondit l'homme à la chevelure verte.

Puis sans rien ajouter de plus à l'encontre du cuisto, Zoro ferma les yeux afin de reprendre la sieste là, où elle s'était arrêté, où plutôt là où elle avait failli débuter. Cependant au bout de quelques secondes il fût à nouveau dérangé par un coup de pied qui failli bien lui arriver en pleine tête. Fort heureusement son instinct de guerrier, le poussa à se décaler sûr le côté au dernier moment. Un grand " boum" se fit entendre faisant trembler le Mât du bateau, alors qu'un grand " Hey " se faisait entendre de la part de Ussop.  Zoro de son côté ouvrit lentement les yeux, ses iris étaient d'un noir d'encre, son visage plus dure qu'à l'ordinaire. D'un geste automatique il avait posé la main sur la garde de son sabre un genou à terre, prét à se relever où à attaquer. L'homme semblait attendre la moindre parole qui lui donnerait une bonne occasion de se défouler contre ce cuisinier qui l'agaçait tant.

L'ambiance entre les deux hommes devient soudainement électrique, pour pas dire tendu. Près et se taper dessus sans une réelle excuse valable, chacun d'eux se défiaient du regard, ne scillant à aucun moment. Comme si le premier à fermer les yeux perdraient la face devant l'autre, et ça s'était hors de questions, pour eux.

Le plateau toujours à la main, un verre tronant en son milieux, Sanji mordillait avec agacement la cigarette qu'il n'avait pas encore eu le temps d'allumer. Ses yeux bleue fixait avec arogance et méprit, cette tête d'algue, qui cherchait encore une fois à l'intimider sans vraiment y parvenir. Pas une seule fois il avait eu peur de Zoro et de ses sabres et se n'était pas maintenant qu'il allait commencer.

- Moi je serais vous j'éviterais de faire ça ! Intervint au bout de quelques instants Chopper qui était assis à côté de Ussop, en balançant ses petites pattes dans le vide.  Nami est occupé à dessiner ses cartes, si vous la dérangez..... continua le renne dans un léger frisson de terreur en pensant à ce que la navigatrice était capable de faire lorsqu'elle était en colère.  Elle risque vraiment de s'énerver..

A l'évocation de la navigatrice, Sanji abdiqua à contre coeur et lassa de coté cette envi brusque qui était monté en lui  et qui était de fracasser le crâne d'algue du sabreur afin d'avoir la paix une bonne fois pour toutes. D'un geste nonchallant, il ferma les yeux, et poussa un profond soupir, afin peut-être d'apporter un peu de calme à ses nerfs. Serte il ne voulait pas abandonner face à Zoro, mais il n'avait pas en envi  non plus que le jolie visage de Nami soit ravagé par l'une de ses colères phénoménal et lui en veuille pour avoir fait trop de bruit.

Lorsqu'il sentit enfin le calme revenir en lui, Sanji ouvrit à nouveau les yeux et porta durant un bref instant son regard sur l'horizon azuré. Le vent soufflait toujours cette très légère brise chaude et agréable,  et qui faisait lentement onduler sa chevelure or sûr son visage. Sa méche de cheveux serpentait gracieusement sur sa joue droite, ne laissant pourtant jamais entrevoir l'oeil qui était en dessous. Avec lenteur il s'accroupit au niveau de Zoro, et tourna son regard plein de défis dans sa direction. C'était toujours dur de resister à l'envi de se bagarrer avec lui...

- Tiens ! Marmonna vaguement le cuisinier, en déposant un verre près du sabreur

Même si il avait dû mal à le supporter, Sanji n'oubliait jamais Zoro lorsqu'il apportait l'un de ses fameux cocktail dont il avait là aussi le secret. Bien entendu se n'était pas par plaisir qu'il faisait ça , au contraire même. Généralement il se débarrassait  rapidement de cette tâche obligatoire comme on se débarrasse d'une corvée des plus agaçante,  mais toujours est-il qu'il n'oubliait jamais personne, afin d'être toujours équitable où presque lorsqu'il servait les membres de l'équipage.

Zoro de son côté baissa un regard méfiant sûr la boisson, comme si il s'était attendu à se qu'elle soit empoisonné. Idée ridicule il le savait parfaitement mais il aimait trop provoquer Sanji pour ne pas insister lourdement sur la " fausse " méfiance qu'il avait vis à vis de la boissons qui lui était offerte. C'était juste pour le plaisir de le faire sortir de ses gongs, de le faire enrager qu'il faisait. Juste pour le plaisir parfois un peu malsain de voir le visage stupide du lover déformé par l'agacement.

C'était un amusement quoi !

Sans doute le cuisto était-il trop habitué à tous ces petits coup bas dont Zoro avait le secret pour le mettre en rogne. Car l'attitude excessive du sabreur ne sembla pas lui faire grand choses. Même au niveau de ses nerfs.  Avec nonchalance, il tira une bouffé de sa cigarette qui était resté coincé entre ses lèvre fine et qu'il venait d'allumer. Lentement la fumé acre et désagréable s'éleva en ondulant vers les cieux. Avec un agacement contenu, Sanji fixait Zoro, puis ensuite le verre remplit d'une jolie couleur, dans lequel les glaçons s'entrechoquaient doucement. Sans doute était-ce là, une autre manière de l'insité à boire...

- Bon, ça va! Je vais le boire ton cocktail pas la peine de me surveiller comme ça ! Maugréa l'épeiste, agacé  par le calme de son Nakama.
-T'as intéret sinon je donnes tas par à Luffy ! Répondit toujours avec calme Sanji. Je ne veux pas de gâchi !!
-Quoi ? S'exclama avec entousiasme l'homme caoutchout à l'idée d'avoir une boissons supplémentaire, ce qui était plutôt rare. Une part en plus pour moi, chouette !
- Pff, tu crois m'impressionner en disant ça ? Marmonna Zoro moqueur, un sourire carnassier s'étallant sur son visage hâlé.
- Très bien ! Souffla  le blond une pointe d'amusement dans la voix.  Dans ce cas...Luffy ? 
- Non, non c'est bon crétin ! Je vais la boire tas boisson à la con, répétat une fois de plus Zoro pris au dépourvu toute en s'emparant du verre avant que Sanji n'ai eu le temps d'y toucher.
- Tu commences à me gonfler, avec tes j'en veux, j'en veux pas ! Tu me fais perdre mon temps là ! Rend-moi ça, sale Marimo !  tempêta le blond en agrippant la main de l'épéiste afin de mettre fin à cet échange entre eux, et qu'il trouvait de plus en plus ridicule.

Entendant les habituelles voix des deux bagarreurs prendre de l'ampleur Robin s'arracha à nouveau à sa lecture, pour regarder ce qui se passait non loin d'elle. Chopper s'inquiétait à l'idée que Nami pique une colère à ces éclats de voix. Luffy Boudait un peu à l'idée de n'avoir au final pas eu de boisson bonus, et Ussop continuait de pêcher en fixant le bouchon de sa ligne dans l'espoir de le voir disparaître grâce à une prise énorme dont il pourrait se venter.

- Ne me touche pas !!! Gronda soudainement la voix grave de Zoro lorsque sa main entra en contact avec celle du cuistôt. Ne me touche surtout pas!  Menaça t-il.

D'un mouvement brusque il repoussa Sanji qui prit au dépourvu fit plusieurs pas en arrière avant de chuter lourdement au sol. Le verre glissa des doigts du sabreur puis alla se derverser sur la chemise orange du chef cuisinier. D'un geste habile Sanji parvient malgré tous à récupérer la coupe à présent vide avant qu'elle n'aille se fracasser au sol, en un petit tas de morceau.

-T'as vraiment un petit pois à la place du cerveau, crâne de mousse ! Qu'est-ce qui te prend  ?  Gronda Sanji en le fixant méchament. Regarde ce que tu as fait imbécile, ma chemise préféré.

 Zoro ne répondit pas !  Son regard était argneux comme toujours, avec raideur il détourna pourtant la tête et croisa les bras sûr sa poitrine peu enclin avec l'idée de s'excuser, même si il savait que sa réaction avait été un peu démeusuré. Mais depuis ce jour funeste il ne voulait plus entrer en contact physique avec son Nakama.

Agacé, et ne souhaitant plus se laisser aller à ses jeux de provocations, dont au finalement l'un comme l'autre ne pouvaient pourtant pas se passer. Sanji ravala sa colère avec une certaine difficulté tout de même, puis ramassa le verre qui roulait au sol et le posa sur le plateau. Il prenait toujours grand soins à bien choisir sa vaisselle lorsqu'il devait en racheter, et pourtant cette dernier ne faisait jamais long feu, et finissait toujours pas être cassé, pour diverse raison. C'était un miracle si il n'y avait pas eu de casse cette fois-ci.

Après avoir lancé un dernier regarde noir et rempli de reproche à Zoro, qui avait de son côté avait pri le parti de garder son visage tourné dans une autre direction, le cook s'en alla en direction de sa cuisine.

-Je viendrais chercher vos verre plus tard, dit il au autre membres de l'équipe.

Zoro se sentait étrangement agacé au font de lui, pas à cause de ses disputes avec l'autre lover à deux balle, non ! C'était sa propre réaction qui l'avait agacé ! D'un oeil morne il fixait les ponds du merry ne faisant pas vraiment attention au monde qui l'entourait. Il y avait de moment comme cela où le sabreur était tourné sur lui même et sur ses émotions, émotion qu'il exprimait peu en général. Lentement il tourna son visage en direction de la cuisine où il eut tous juste le temps de voir la chevelure blonde de Sanji disparaitre derrière la porte de son " sanctuaire".

Lentement ses yeux se baissèrent et rencontrèrent, le regard amusé de Robin. Qu'est-ce qui pouvait bien y avoir de divertissant dans ce qu'il venait de se passer ? Cette question il aurait bien aimé la poser à la jeune femme, mais Zoro savait que Robin avait tendance à répondre aux questions qu'on lui posait de manière mystérieuse. A nouveau il détourna les yeux sachant que l'archéologue ne s'offusquerait pas d'une telle attitude,  très vite il les ferma à la recherche d'un sommeil qui pour une fois ne venait pas.....Plongeai en lui même, et dans ses pensées, il lui sembla entendre au loin la voix de Ussop mêlé à celle de Luffy et Chopper crier à tue tête!


" UN POISSON, UN POISSON."